lien web de la Radio Citoyenne

Espace Multimedia

La Radio Citoyenne Panafricaine

radio online

Actuellement en Ligne

Nous avons 637 invités et aucun membre en ligne

OUGANDA : le chemin de croix des ONG opposés à un projet pétrolier de TotalEnergies

Les interpellations des défenseurs de l’environnement sont devenues légions en Ouganda. L'Institut africain pour la gouvernance de l'énergie (Afeigo) a vu ses membres interpellés et placés en garde à vue, trois fois en l’espace d’un mois. L’organisation dénonce les risques sociaux et environnementaux du projet d’exploitation pétrolière développé par la compagnie française TotalEnergies, dans le parc naturel des Murchison Falls, au nord-ouest du pays.


En Ouganda, aucun mois ne s’achève plus sans que des organisations non gouvernementales (ONG) ne soient inquiétées. Il s’agit notamment des ONG qui dénoncent le projet pétrolier de la compagnie française TotalEnergie, implanté dans le parc naturel des Murchison Falls, situé le long du lac Albert, au nord-ouest de l’Ouganda. La dernière interpellation des membres d’ONG opposés à ce projet a eu lieu le vendredi 22 octobre 2021 à Kampala, la capitale. Six membres l’Institut africain pour la gouvernance de l’énergie (Afeigo), dont son directeur Dickens Kamugisha ont été arrêté et placés en garde à vue au commissariat de Kiira. Ils seront libérés trois jours plus tard, sous caution, et sans que les charges retenues contre eux ne soient connues.
C’est la troisième interpellation enregistrée par Afeigo en trois semaines. Au cours du même mois d’octobre 2021, les membres de deux autres ONG opposées au projet pétrolier de TotalEnergie, ont subis le même traitement. Il s’agit de Navoda, et de l’association communautaire Orgha (Oil and Gas Human Rights Defenders Association). C’est depuis 2019 que ces organisations subissent les pressions et les intimidations incessantes de la police ougandaise et même de certaines structures étatiques du pays d’Afrique de l’Est. C’est le cas du Bureau des ONG, qui a annoncé le 20 août 2021 la suspension des activités de 54 organisations de la société civile, dont l’Afeigo, pour permis d’exercer non valides.
Le parc naturel des Murchison Falls
Pour le directeur d’Afeigo, le motif avancé pour la suspension de son ONG est infondé. « Ce qui fait problème c’est l’activisme de l’Afeigo, à travers la sensibilisation aux droits fonciers dans le parc des Murchison Falls où Total et CNOOC développent un projet pétrolier et gazier », explique Dickens Kamugisha, le directeur d’Afeigo.
Lire aussi-OUGANDA : vive opposition des populations au barrage près des chutes de Murchison
Le parc naturel des Murchison Falls, qui couvre une superficie 3 893 km² est le plus grand de l’Ouganda. Il abrite plus de 500 espèces d’animaux, dont certaines menacées. Mais le malheur avec ce point chaud de biodiversité, est que d’importantes réserves de pétrole y ont été découvertes dès 2006. Un gisement estimé à près de 6,5 milliards de barils de brut, dont au minimum 1,4 milliard récupérable. Une découverte qui n’a pas manqué d’aiguiser les appétits des multinationales, au rang desquelles, TotalEnergie. Le groupe français est aujourd’hui l’opérateur principal de ce projet, avec un investissement d’environ 5 milliards de dollars, pour une production de 230 000 barils de brut par jour, à partir de 2025.

Consulter Vos mails

Partenaires du PAEDD/CISACS

  • naire 9.png
  • naire 8.png
  • naire 7.png
  • naire 6.png
  • naire 5.png
  • naire 4.png
  • naire 3.png
  • naire 2.png
  • naire 1.png
ONG PAEDD - Copyright Tous droits réservés