lien web de la Radio Citoyenne

Espace Multimedia

La Radio Citoyenne Panafricaine

radio online

Actuellement en Ligne

Nous avons 581 invités et aucun membre en ligne

SÉNÉGAL : Yokogawa et Toyota gagnent le marché de la télésurveillance du réseau d’eau

La Société nationale des eaux du Sénégal (Sones) choisit les entreprises Yokogawa Solution Service Corporation et Toyota Tsusho Corporation pour mettre en œuvre un projet visant à renforcer son réseau de distribution d’eau potable à Dakar au Sénégal. Les travaux consisteront principalement en l’installation de systèmes de surveillance et de télésurveillance.
« Réduire d’au moins deux millions de tonnes les pertes d’eau annuelles causées par des fuites dans le réseau d’eau au Sénégal ». C’est l’objectif du gouvernement sénégalais qui vient de lancer, à travers la Société nationale des eaux du Sénégal (Sones) l’installation de systèmes de surveillance sur le réseau de distribution d’eau potable de la capitale Dakar.


La Sones a retenu Yokogawa Solution Service Corporation, la filiale de Yokogawa Electric Corporation, un fournisseur japonais de technologies numériques et Toyota Tsusho Corporation du groupe Toyota pour la réalisation des différents travaux. Le futur système de gestion de l’approvisionnement en eau potable de Dakar sera équipé de capteurs qui serviront à recueillir des données sur le débit et la pression à environ 200 endroits du réseau de canalisations de la ville, et un système capable de localiser les fuites d’eau dues à des installations vétustes ou défectueuses.
La télésurveillance des zones de comptage
Les deux entreprises installeront également un système de télésurveillance des zones de comptage de Dakar. Pour améliorer l’efficacité opérationnelle des installations, Yokogawa Solution Service Corporation et Toyota Tsusho Corporation renforceront les capacités du personnel de la Sones et de la Sen’Eau, la société d’exploitation et de distribution de l’eau potable en zone urbaine et péri-urbaine au Sénégal. À Dakar, ce projet améliorera l’approvisionne journalière en eau potable.
Lire aussi- EAU POTABLE : ces grands programmes africains qui changent la donne localement
« Les travaux entrepris s’inscrivent dans le cadre du projet de dessalement de l’eau de mer des Mamelles, financé par un prêt de 135 milliards de francs CFA, environ 206 millions d’euros de l’Agence japonaise de coopération internationale (Jica) », indique Yokogawa Solution Service Corporation. L’usine aura une capacité de 50 000 m3 par jour extensible à 100 000 m3 par jour. Ce qui permettra, selon les autorités sénégalaises, d’accroître la capacité de production d’eau potable à Dakar. Le projet de construction de l’usine de dessalement d’eau de mer des Mamelles vise aussi à éviter l’épuisement de la nappe phréatique.

Consulter Vos mails

Partenaires du PAEDD/CISACS

  • naire 9.png
  • naire 8.png
  • naire 7.png
  • naire 6.png
  • naire 5.png
  • naire 4.png
  • naire 3.png
  • naire 2.png
  • naire 1.png
ONG PAEDD - Copyright Tous droits réservés