lien web de la Radio Citoyenne

Espace Multimedia

La Radio Citoyenne Panafricaine

radio online

Actuellement en Ligne

Nous avons 529 invités et aucun membre en ligne

Au Sénégal, ces villages où les hommes ont disparu

La chambre de Khadijah Diagouraga, à Koutia, au Sénégal. Son mari est parti pour l’Europe il y a plusieurs années. Les hommes sont partis tenter de gagner leur vie en Europe. Alors, dans ces villages sénégalais, restent les femmes, seules pour assumer toutes les charges sous des regards réprobateurs. 

Cela fait des années que son mari a traversé les mers pour chercher du travail en Europe. Des années que Khadijah Diagouraga se rend seule jusqu’aux champs d’arachides, pour tenter de trouver de quoi nourrir sa famille nombreuse : elle a treize personnes à faire vivre. Jusqu’à ce jour où la pompe à eau du village est tombée en panne.

Lire la suite : Au Sénégal, ces villages où les hommes ont disparu

Richesse et diversité des collectifs citoyens locaux

À la suite de l’appel à multiplier les collectifs citoyens qu’il avait lancé en juin dernier, le Collectif « Changer de cap » est aujourd’hui en contact régulier avec 70 correspondants locaux, dont une trentaine de collectifs citoyens (voir sur le site https://changerdecap.net/collectifs-citoyens-recenses/ ). En effet, ces actions locales sont déterminantes. Mais elles ne nous conduisent pas abandonner la question du changement de système au niveau national, européen et mondial. Nous sommes donc partie prenante de la mobilisation contre la réforme des retraites, dans une épreuve de force décisive qui a une portée beaucoup plus large. Les mobilisations locales se conjuguent avec ces luttes dont elles constituent le socle.

Lire la suite : Richesse et diversité des collectifs citoyens locaux

Alerte des populations de Simbandi Balante:«le sel gagne de plus en plus nos terres …»

Les villages de Simbandi Balante, Thiar entre autres dans le département de Goudomp  souffrent d’un  inquiétant  problème de salinisation de leurs terres.  C’est le maire Nfamara Kalber Mané qui a fait cas de cette forte préoccupation exprimée par ses populations.

Lire la suite : Alerte des populations de Simbandi Balante:«le sel gagne de plus en plus nos terres …»

Selon Oxfam, la moitié de la population mondiale vit avec moins de cinq dollars par jour

Le rapport annuel de l’ONG britannique dénonce l’accentuation du déséquilibre entre riches et pauvres dans le monde, au détriment notamment des femmes, « en première ligne » des inégalités.

Les milliardaires de la planète détiennent désormais plus d’argent que 60 % de l’ensemble de la population, dénonce, lundi 20 janvier, l’ONG Oxfam dans son rapport annuel sur les inégalités mondiales.

Lire la suite : Selon Oxfam, la moitié de la population mondiale vit avec moins de cinq dollars par jour

SCANDALE SUR DES MARCHES DE FORAGE : La Sr cerne une mafia au ministère de l’Hydraulique

Cueillis discrètement par les enquêteurs de la Section de Recherches depuis le 20 janvier dernier, Gorgui Sow (Pdg de Gti), Moustapha Sané (ancien directeur de l’hydraulique), Mamadou Diokhané (ex-Dage) et Richard Tendeng qui s’occupait du projet de construction de forages au ministère de l’Hydraulique (devenu Eau et Assainissement) ont été inculpés et placés sous mandat de dépôt, selon les informations exclusives publiées dans Libération quotidien ce 24 janvier 2020.

Lire la suite : SCANDALE SUR DES MARCHES DE FORAGE : La Sr cerne une mafia au ministère de l’Hydraulique

Davos. 1 500 jets privés, hélicoptères et limousines pour discuter du… réchauffement climatique.

Si le changement climatique figure en bonne place des préoccupations du Forum économique mondial, qui se tient du 22 au 25 janvier à Davos, en Suisse, c’est le plus souvent en jet privé que viennent en discuter les grands patrons et les responsables politiques. Ce qui fait grincer pas mal de dents.

Comme ici à l'aéroport de Nice, les jets privés se succèdent pour emmener grands patrons et responsables politiques à Davos. | THOMAS BREGARDIS / OUEST-FRANCEAfficher le diaporama

Lire la suite : Davos. 1 500 jets privés, hélicoptères et limousines pour discuter du… réchauffement climatique.

Afrique: Accés à l'eau et l'assainissement - «L'Afrique a besoin de plus de financements pour réaliser les Odd »

L'Association africaine de l'eau veut aider les pays d'Afrique à atteindre les Objectifs de développement durable (Odd) en ce qui concerne l'accès à l'eau et à l'assainissement. Elle a convoqué ses membres, les partenaires techniques et financiers, les représentants des gouvernements africains et le secteur privé à Dakar pour se pencher sur «les défis de l'accès à l'eau et à l'assainissement en Afrique à l'horizon 2030».

La réalisation des Objectifs de développement durable (Odd) pour les composantes (eau et assainissement) passe par l’exploitation des mécanismes innovants de financement. C’est ce qui est ressorti, mercredi dernier, d’un atelier sur les défis de l’accès à l’eau et à l’assainissement.

Lire la suite : Afrique: Accés à l'eau et l'assainissement - «L'Afrique a besoin de plus de financements pour...

SÉNÉGAL : 259 M€ pour la réhabilitation de la décharge de Mbeubeuss près de Dakar

Le gouvernement sénégalais compte débourser jusqu’à 170 milliards de francs CFA (environ 259 millions d’euros) pour la réhabilitation de la très célèbre décharge de Mbeubeuss, située près de la ville de Dakar.

C’est un véritable serpent de mer à l’origine des tensions entre les autorités et les riverains de Mbeubeuss. La décharge, qui défraie ainsi la chronique depuis des années sur le plan national et international, sera bientôt réhabilitée. C’est la promesse d’Ousmane Ndao. Le directeur de l’Unité de coordination de gestion des déchets solides (UCG) n’a pas détaillé la stratégie qui sera mise en place pour soulager la souffrance des riverains de Mbeubeuss. Mais il a donné des indications sur le plan financier.

Lire la suite : SÉNÉGAL : 259 M€ pour la réhabilitation de la décharge de Mbeubeuss près de Dakar

En Afrique de l'Est, le barrage de la discorde entre l’Égypte et l’Éthiopie

C’est un enjeu majeur avec un vrai risque de conflit en chaîne à la clé. Éthiopiens, Égyptiens et Soudanais, autrement dit les représentants des trois grands pays de la région d'Afrique de l'Est, sont réunis, mercredi 8 janvier et durant trois jours, pour essayer de trouver un compromis. Cela se passe à Addis Abeba, la capitale de l’Éthiopie. Objectif : trouver un accord avant la date limite du 15 janvier.

Le chantier du "barrage de la grande renaissance éthiopienne", en Éthiopie, le 26 décembre 2019. (EDUARDO SOTERAS / AFP)

De quoi s’agit-il ? Il s'agit d’un chantier pharaonique: un gigantesque barrage dans le nord-ouest de l’Éthiopie, à Guba Woreda, sur le Nil Bleu. Il a d’abord été baptisé "Barrage du millenium", puis "Barrage de la grande renaissance éthiopienne". Les travaux ont débuté il y a huit ans, pour un coût total de cinq milliards de dollars.

Lire la suite : En Afrique de l'Est, le barrage de la discorde entre l’Égypte et l’Éthiopie

Crise libyenne : La Turquie, le Maghreb, l’Egypte, les pays du Golfe et les autres...

La Libye entame l’année 2020 dans une atmosphère d’escalade. Le conflit s’internationalise et menace la stabilité d’au moins trois régions imbriquées par le fait géographique, les intérêts géopolitiques et par la continuité historique: Toute la région méditerranéenne est concernée par la conjoncture libye.

La Libye entame l’année 2020 dans une atmosphère d’escalade. Le conflit s’internationalise et menace la stabilité d’au moins trois régions imbriquées par le fait géographique, les intérêts géopolitiques et par la continuité historique:

Lire la suite : Crise libyenne : La Turquie, le Maghreb, l’Egypte, les pays du Golfe et les autres...

Un outil pour prédire l'emplacement des futurs conflits liés à l'eau Les tensions dues à la pénurie d'eau se multiplient à travers le monde, notamment au Moyen-Orient et en Afrique.

C'est un outil unique au monde, qui pourrait bien aider à anticiper des désastres humains. Le système d'alerte Water, Peace and Security (WPS), développé par des scientifiques de six organisations en collaboration avec le gouvernement néerlandais, permettrait de prédire les éventuels conflits violents liés à l'eau jusqu'à un an à l'avance.

L'outil prend en compte les données environnementales d'une région (les précipitations, la sécheresse, les mauvaises récoltes...) et les associe aux facteurs démographiques, politiques, économiques et sociaux. Au total, le WPS intègre plus de quatre-vingts indicateurs sur les vingt dernières années.

Lire la suite : Un outil pour prédire l'emplacement des futurs conflits liés à l'eau Les tensions dues à la...

Consulter Vos mails

Partenaires du PAEDD/CISACS

  • naire 9.png
  • naire 8.png
  • naire 7.png
  • naire 6.png
  • naire 5.png
  • naire 4.png
  • naire 3.png
  • naire 2.png
  • naire 1.png
ONG PAEDD - Copyright Tous droits réservés