lien web de la Radio Citoyenne

Espace Multimedia

La Radio Citoyenne Panafricaine

radio online

Actuellement en Ligne

Nous avons 523 invités et aucun membre en ligne

Camp international de reboisement du phare des mamelles de Dakar "EDITION 2020"

COLLECTIF "TOUCHE PAS AUX TERRES DU PHARE DES MAMELLES
Camp international  de reboisement du phare des mamelles  de Dakar
"EDITION 2020"
                  Fiche technique
En collaboration avec:
    Le ministère des mines et de la géologie
    Le ministère de l'environnement et du développement durable
    Le ministère de l'URBANISME DU LOGEMENT ET DE L'HYGIÈNE publique
    La mairie de Dakar
    La direction du  port AUTONOME  de Dakar
    l'agence sénégalaise de la reforestation et de la grande muraille verte
    OCEANIUM - SENEGAL  


                                                                         
            "PARRAIN DE L'EDITION 2020":
DIRECTEUR  GENERAL DU PORT- Aboubacar  Sédikh Bèye

DATES : Du 19  Au 21 septembre 2020
« REBOISER LE PHARE DES MAMELLES -  EN FAIRE UN POUMON VERT DE DAKAR ET UNE  DESTINATION TOURISTQIUE PANAFRICAINE DU PORT AUTONOME »
Introduction:
Le Sénégal, signataire de la COP de Paris et de beaucoup d’autres conventions sur les changements climatiques, accorde une attention toute particulière à la reforestation  des terroirs et au reboisement des zones désertiques.
Cette option environnementaliste s’est matérialisée à travers l’érection d’un Ministère de l’environnement et du développement durable, mais aussi à travers une Agence sénégalaise de la Reforestation et de la Grande Muraille verte.
C’est donc dire que la lutte contre la désertification et le réchauffement climatique figure parmi les priorités du Gouvernement sénégalais.
Les communautés locales et les organisations de la société civile adhèrent aussi à cette option gouvernementale en prenant part  à chaque fois aux actions de terrain comme les campagnes nationales de reboisement.
Cette initiative du Collectif touche pas aux terres du phare des mamelles portée par le Forum social sénégalais et l’ONG PAEDD/ CI-SACS, entre dans cette démarche.
Il s’agit d’un camp international de reboisement des  terres  du phare des mamelles et environs qui font l’objet de vives convoitises alors qu’il  s’agit d’un site classé patrimoine historique qui jouxte aussi le littoral, un domaine public maritime.  
Ce camp de reboisement entre dans un programme global d’aménagement du site en rapport avec les différents départements ministériels concernés et la Mairie de Dakar, le Port de Dakar etc.
Nous en sommes à la première édition de ce camp international de reboisement qui se tiendra  sous  le Haut Parrainage du Directeur Général du Port Autonome de Dakar – Aboubacar Sédikh Bèye, et  en collaboration  avec les Instituons Etatique suivantes :
    La Direction du  port AUTONOME  de Dakar
    Le Ministère des mines et de la géologie
    Le ministère de l'environnement
    Le Ministère de l'URBANISME DU LOGEMENT ET DE L'HYGIÈNE publique
    La Mairie de Dakar
    La Direction générale de l'Agence sénégalaise de la Reforestation et de la Grande Muraille Verte
    La Mairie de Ouakam
Chaque année l’édition du camp international de reboisement aura un parrain qui  peut être une autorité ou institution sénégalaise ou panafricaine, d’un autre pays africain ou international.
L’édition 2020, est placée sous le haut patronage du Directeur du Port Autonome de Dakar, M ABABACAR SADIKH BÉYE.
Le Forum social sénégalais et l’ONG PAEDD, ont longtemps travaillé sur la protection de l’environnement et le reboisement à travers des camps et  programmes au Sénégal et en Afrique, avec des mouvements de jeunesse comme :
    L’Organisation des Jeunesses panafricanistes, (OJP)
    Les Jeunesses – Environnement et Vie (JVE)
    Ecologie Universelle – Sénégal
    Organisation des Volontaires d'Afrique
    Jeunesse Interconnectée et Fusionnée d’Afrique
    La Fondation Cœur Vert
    Jeune Chambre Internationale Dakar N°1
    Mouvement des Jeunes Madibaristes
    Lead Sénégal
    Associations villageoises de Développement
    Cadres Citoyens des Banlieues,
Dans cette activité, le Forum social et ses mouvements de jeunes, sont en synergie avec le COLLECTIF TOUCHE PAS AUX TERRES DU PHARE DES MAMELLES DE DAKAR. Cette année encore, pour le camp du phare des Mamelles, nous comptons mobiliser au moins 150 jeunes volontaires venant de ces différentes Organisations. Le camp mènera des activités de  remise à niveau du site, de reboisement, de sensibilisation  et de suivi des plants reboisés.
Contexte
Cette  activité est une suite logique de notre engagement  citoyen autour des terres du phare qui font l’objet de grandes convoitises. Le Chef de l’Etat ayant pris de grandes décisions pour préserver cet espace géologique ; il reste aux citoyens d’accompagner cette volonté en proposant des actions qui recoupent la volonté des autorités qui ont répondu favorablement à notre demande citoyenne de préserver les mamelles et le phare pour les  générations futures. Parmi ces actions, il y a celle du reboisement qui s'inscrit dans la logique du programme national de reboisement 2020 lancé par le chef de l’Etat à Diamniadio, le 10 Aout 2020. Ce contexte est aussi marqué par l’appel du Président qui invite à reforester Dakar et à reverdir les villes et les villes du pays ; ce qui est en train d’être fait par l’Agence  sénégalaise de la reforestation et de la grande muraille verte.
I.    Justification du projet :
  Cette activité trouve sa pertinence dans la politique environnementaliste du Sénégal, et dans l’orientation édictée par le Président Sall qui recommande de reverdir les espaces publics et les sites historiques de Dakar, mais aussi de procéder à une reforestation du pays. Il se justifie aussi par l’urgente nécessité d'aménager les terres du phare ce qui recoupe aussi  des propositions faites par les Ministères des Mines et de la Géologie et celui de l’Urbanisme et de l’aménagement du territoire.
Notre activité s’articule principalement autour d’une mobilisation citoyenne de jeunes acteurs encadrés par des séniors bien expérimentés  pour instituer un programme de  reboisement participatif sur 5ans et  soutenu par une sensibilisation sur les enjeux environnementaux et les défis  de redonner aux terres du phare tout son écosystème et sa valeur géologique en tant qu’espace éducatif à valeur sécuritaire afin de   garder cet espace pour les générations africaines à venir pour qui le phare est un patrimoine commun datant de 1864.
Le reboisement se fera donc autour des terres du phare par la plantation d’au moins 3000 plants d’espèce forestières avec des catégories facile d’entretien afin d’avoir un fort taux de réussite.   
II.    Objectif du camp :
Ce camp international de reboisement des terres du phare a pour objectif général de contribuer à la préservation  et à la revalorisation du site en y plantant et en y entretenant  au bout du programme de reboisement au moins 15.000 arbres de différentes espèces, à raison de 3000 par an.

 OS1 : Mobiliser Cent Cinquante jeunes volontaires sur le site du phare pour le reboisement des terres, et lancer ainsi avec le Port et ses partenaires le début d'un PLAN D'AMÉNAGEMENT DU PHARE qui deviendra ainsi, une destination touristique, et de loisirs publics.
OS2 : Dérouler des activités de sensibilisation et d’information sur les enjeux du reboisement de ce site classé patrimoine avec les Communautés de base et le tissu associatif acquis à la cause de la préservation de l'environnement et du cadre de vie.
OS3 : Adopter un plan de suivi et de protection des plantes reboisées afin d’avoir un taux de réussite et de vie des espèces d’au moins 70%
III.    Résultats attendus du projet :
     Un camp annuel de reboisement du phare est adopté et inscrit dans l’agenda de reboisement du Sénégal, en relation avec le Port Autonome de Dakar, le Gouvernement du Sénégal (Ministères et Agences)  et la Mairie de Dakar.  
     Trois milles plants sont reboisés durant l’édition 2020 et le début d'un plan d'aménagement du phare est acté;  
     Une série d’activités de sensibilisation et de d’information sont déroulées en rapport avec les Organisations de jeunesse et des Communautés voisines
     Un plan de suivi –évaluation et de protection des actions annuelles de reboisement est adopté
IV.    Moyens techniques et logistiques:   
Comme toute activité, ce camp de reboisement nécessite des moyens humains et logistiques.
Pour réussir cette première édition de reboisement, il est  donc nécessaire de disposer de certains moyens humains et matériels.

Consulter Vos mails

Partenaires du PAEDD/CISACS

  • naire 9.png
  • naire 8.png
  • naire 7.png
  • naire 6.png
  • naire 5.png
  • naire 4.png
  • naire 3.png
  • naire 2.png
  • naire 1.png
ONG PAEDD - Copyright Tous droits réservés